Palazzo Galliera : investir dans l’histoire | SPIM GENOVA
header_image
Risultati della ricerca

Palazzo Galliera : investir dans l’histoire

Postato da Giovanna Chiesa on 3 Giugno, 2021
| 0

Valorisation d’une mémoire d’un futur absolu

La Società per il Patrimonio Immobiliare del Comune di Genova (Société pour le patrimoine immobilier de la ville de Gênes, S.P.Im.) opère dans la ville depuis 20 ans avec une vision : valoriser le patrimoine afin de faciliter la mixité des usages.

Il territorio si apre al mondo universitario

En étudiant la dynamique du tissu urbain, S.P.Im. analyse la manière dont les espaces peuvent être exploités et projette la capacité de gérer l’énergie et les ressources. Son objectif va au-delà de la mise en valeur d’une seule propriété et vise le redéveloppement de zones entières, touchant les bâtiments, les zones et la population – générant des opportunités d’emploi et des occasions de rencontre et, ainsi, tissant la ville.

Ce n’est pas un secret que Gênes est la ville d’Italie qui compte le plus de propriétés et d’appartements de luxe. Ce fait est lié à l’histoire de la ville et à l’époque qui l’a vue devenir la capitale de l’Italie et de l’Europe pour le commerce, la culture et l’économie, notamment aux XVIe et XIXe siècles. Aujourd’hui, La Superba confirme plus que jamais son surnom, car elle est tournée vers l’avenir et repense ses espaces de manière innovante et actuelle.

En fait, l’intérêt de la municipalité de Gênes pour le réaménagement du Palazzo Galliera représente une occasion de créer une nouvelle polarité urbaine et un foyer pour les énergies vitales de cette partie de la ville.

L’Administration Publique a confié à S.P.Im. la délicate tâche de réaliser le projet de mise en valeur de l’édifice. Le groupe de travail multidisciplinaire composé de S.P.Im., de l’agence d’architecture OBR, avec la collaboration de CityO et de l’Université d’Architecture de Gênes, a réalisé une étude chorale pour repenser le Palazzo Galliera non pas comme un bâtiment isolé, mais plutôt comme un “système ouvert”, caractérisé par une “architecture dialogique”, qui part de l’écoute de ceux qui y vivront, en travaillant sur le temps, avant même l’espace, en acceptant les changements futurs et en répondant aux désirs changeants de ses futurs habitants.

 

Palazzo Galliera

Le Palazzo Galliera se trouve au centre de la ville, caché aux yeux de la plupart des gens. Grâce à sa position centrale mais réservée, à proximité de la rue piétonne Via Garibaldi, entre l’hôtel de ville du Palazzo Tursi et le musée du Palazzo Bianco, le bâtiment et son projet de réaménagement rendent à la ville un bien qui lui était jusqu’à présent refusé, révélant un trésor qui a toujours été là mais qui n’a jamais été vraiment perçu.

Riche de la conscience et de l’héritage d’une importante stratification historique, le Palais est le fruit de l’Histoire. Fondée sur l’église San Francesco di Castelletto du XIIIe siècle, c’est précisément son histoire qui en fait un lieu doté d’une vie propre, au-delà des fonctions qui changent avec le temps, devenant une sorte de “mémoire d’un futur absolu”.

 

 

 

Dans l’étude réalisée, cette idée d’une architecture “déjà là pour toujours” est poursuivie, superposant le présent avec le passé et le futur. Cette expression désigne une intervention qui, tout en appartenant à son époque d’un point de vue fonctionnel et technique, est perçue comme si elle avait toujours été là, comme c’est le cas de ce trésor caché.

Ce type d’approche introduit un autre thème crucial : celui de la “construction sur le bâti“. Il est clair que, pour valoriser le patrimoine existant, la relation entre le bâtiment et la construction doit prendre un nouveau sens contemporain dans le cadre d’une vision qui célèbre le chemin évolutif que l’histoire véhicule.

Spim_Palazzo-Galliera_roofview

 

Tout en faisant l’hypothèse de différents scenarii possibles, de l’hôtel réceptif de longue durée avec 39 chambres à la résidence plus traditionnelle de 23 appartements, le Palazzo Galliera est imaginé comme un condensateur d’énergie qui regroupe de multiples activités tout au long de l’année, où le rite de l’urbanité peut être célébré sous la bannière de l’inclusion et de la multiculture : une sorte d’Hortus Universalis, ouvert sur la ville, où les idées peuvent se fertiliser et se rencontrer facilement. Cette vitalité se manifestera surtout au rez-de-chaussée, où des commodités et des fonctions auxiliaires sont prévues pour soutenir à la fois les résidents et leurs invités (réceptionniste, concierge, coworking, salles de réunion, salle de sport, etc.) et les institutions voisines du Palazzo Bianco et du Palazzo Tursi (cafétéria, restaurant, galerie d’art, etc.).

En combinant le Genius Loci et le sens de la communauté, l’humanisme et l’innovation, l’objectif de ce travail est d’identifier le potentiel de développement du Palazzo Galliera, afin de déterminer les principes compositionnels, fonctionnels, qualitatifs et quantitatifs qui définiront le succès de l’opération à long terme, dans le cadre d’une stratégie urbaine de valorisation du centre historique développée par la Ville de Gênes, afin de générer de nouvelles relations avec le système de promotion de la ville sur la scène internationale.

 

    galliera rooftop   cortile palazzo galliera   cafeteria-palazzogalliera

 

 

 

Évènement présentation Palazzo Galliera

  • Lue et approuvée la divulgation en vertu de l'article 13 du règlement UE 2016/679